Trekking: promenade dans les villages

Les chemins des villages de la vallée de Levanto

Route 1 : Station F.S (m.10 n.m.).- Ridarolo (m. 104 n.m.) -S. Bartolomeo (m. 200 n.m.)-Pastine (m.202 n.m.) –Lerici (m. 133 n.m.) – Sorlana – Montale (m.154 n.m.) – Casella (m.106 n.m.) – Dosso (m.237 n.m.)-Groppo (m.202 n.m.) –Lavaggiorosso (m. 281 n.m.) –Lizza ( m.191 n.m.) –Crocetta ( m. 263 n.m.) –Promenade à la mer (m.3 n.m.)

Point de départ: Station chemin de fer Levanto. Point final : Levanto Promenade à la mer
Durée indicative: h. 04:30 ca. Km. 14,00 ca.
Dénivelé maximale: m.281 n.m.
Difficulté: moyenne
Marquage: blanc / rouge C.A.I. n° 18 – 19 – 24 – 30
Intérêt: historique, artistique, paysage, nature
Places repas: bar à Montale, taverne à Lavaggiorosso. Fontaines sur le chemin.

Nous commençons à partir du stationnement devant la gare. Nous passons à côté du terrain de sport « Moltedi », à l’église de N.S. della Guardia, nous tournons à droite, nous traversons le pont et nous allons vers la gauche direction Monterosso. Après 100 m., En loc. S. Rocco del Piano, commence un chemin muletier confortable (chemin n° 18 CAI), nous procédons sur une montée légère pour ca. 15 min.
Ayant atteint le hameau de Ridarolo nous le traversons, en laissant sur la droite l’église de Saint-Jean-Baptiste, et continuons dans l’allée pour rejoindre le grand carrefour qui accueille l’église de Saint-Barthélemy. Derrière le bâtiment il y a une petite fontaine d’eau potable.
Ici, nous croisons la route n° 30, qui traverse avec un chemin horizontale à mi-côte toutes les « villas »; nous nous dirigeons vers N-O suivant le panneau-Pastine Montale. Le chemin, en légère descente, sur une végétation de pins, de châtaigniers, puis enfin, après un cavalier remonte doucement à travers les oliveraies, rejouées par les réseaux caractéristiques de couleur orange utilisés pour la récolte des olives.
Donc, nous arrivons au village de Pastine. Du petit parvis en face de la chapelle de S. Maria Assunta, nous tournons à droite et, passées les arcades, continuons sur la gauche.
Une brève descente mène sur la route pavée – le vieux chemin est impossible- après environ 300 m nous quittons la route et descendons un chemin escarpé qui nous mènera au village de Lerici.
Une fois sortis en face de la chapelle dédiée à Saint Antoine de Padoue, nous passons à droite entre les maisons et restant à droite nous descendons jusqu’à dépasser la partie arrière d’un vieux moulin rénové en pierre. Nous prenons le chemin qui à peu à peu remonte jusqu’à la vallée de Fico et revenons en haut aux maisons de Montale, dans les temps anciens appelés Ceula. Nous avançons dans le village et sortons près de la paroisse.
La façade du XVIIIe siècle de l’église de San Siro cache une précieuse implantation de mise romane : un arrêt est un must pour en admirer l’intérieur.
Une variante consiste à surmonter le carrefour pour Lerici et continuer jusqu’à Vignana. De là, le chemin descend vers la gauche et monte jusqu’à la crête traversant la route n° 24 à la bouche de Montale. Nous tournons à gauche pour rejoindre rapidement Montale en se retrouvant comme avant sur le parvis.
En sortant de la place de l’église nous traversons l’allée et après quelques mètres, nous descendons sur la gauche près d’une maison. Nous marchons à nouveau parmi des oliviers et nous entrons dans la vallée jusqu’à ce que nous traversions à la jonction un petit kiosque lié au culte marial. Un pont pittoresque nous permet de surmonter le rio Dosso, laissées-gauche les ruines d’un moulin, commençons l’ascension qui nous mènera au village homonyme. Arrêtons-nous sur les détails architecturaux des maisons et sur l’Annonciation en ardoise sculptée sur le portail de l’oratoire dédié à saint Jean l’Evangéliste.
Quitté le pays, nous suivons à nouveau le chemin qui, un peu plus loin, écoule le long de la route pavée. Nous atteignons Groppo et remontons la route. Nous passons la jonction pour Lavaggiorosso ou si nous préférons un détour nous pouvons aller visiter le village et l’église paroissiale de San Sebastiano.
Une fois à Lizza notre regard s’étendra sur toute la colline et sur la pente que nous venons de contourner. Nous avançons dans les passages escarpés qui se jettent dans le parvis de la chapelle de Santa Maria Assunta. Mais notre voyage n’est pas encore terminé.
Nous avons encore d’aller jusqu’aux ruines d’un moulin à vent et atteindre le site de l’ancienne carrière où il a été cultivé le célèbre marbre rouge de Levanto. Retour sur la route, nous prenons le chemin à notre droite. Jusqu’à la première courbe. Pris un peu de hauteur et laissé les maisons derrière, nous allons à gauche, sur le chemin n° 19 qui le long de ce tronçon est sur route blanche. Près de la zone appelée Crocetta on voit les carrières de pierre, aujourd’hui abandonnées.

La végétation est devenue rare et stérile, et tandis que nous suivons de nouveau le chemin, à travers le ‘Monte delle Streghe’ nous conduira à la vue de la mer, nous sommes conscients de la dévastation causée par le feu non loin.
Nous descendons les courbes entre le kyste, le thym et le genévrier; avant de nous seulement le ciel et la mer. Après la route continuera jusqu’à ce que l’on atteigne la promenade et la plage.